Modèle de capacités de leadership du CHC

English Version Version en español Version en français

Le Congressional Hunger Center* (ou CHC) base tous ses programmes et projets de développement du leadership sur son modèle de capacités de leadership. Les capacités de base d’un manager du CHC se répartissent en trois catégories distinctes, mais interdépendantes, qui se complètent et se renforcent mutuellement : le développement personnel, diriger les autres, et créer le changement. Un manager du CHC doit d’abord être capable de se gérer lui-même efficacement. En effet, ce n’est que lorsqu’on se gère parfaitement soi-même que l’on est capable de gérer correctement une équipe. Enfin, le CHC est persuadé qu’un manager efficace est une personne qui sait utiliser ses capacités pour créer du changement au service de l’éradication de la faim et de la pauvreté.

Développment personnel

  • Connaissance de soi : Prendre conscience de ses points forts, de ses domaines d’évolution, de ses préférences, et de ses prérogatives. Rechercher, accepter et agir en fonction des commentaires critiques. Comprendre comment notre identité sociale est liée à notre propre expérience et développement, et comment elle influe sur le monde.
    Avoir une théorie personnelle du changement : Avoir une vision claire de son propre rôle dans la lutte contre la faim et la pauvreté et agir activement en accord avec cette vision.
  • Avoir des objectifs : Se fixer des objectifs personnels et professionnels clairs. Mettre en adéquation ses propres objectifs avec ceux de l’équipe, des programmes et de l’organisation. Prendre des initiatives et rendre compte des progrès tangibles vers la réalisation des objectifs.
  • Faire preuve d’entregent et de résilience : Trouver des moyens de faire avancer les choses malgré l’incertitude, l’ambiguïté et les obstacles. Savoir quand et comment demander de l’aide. S’adapter à de nouveaux environnements, ainsi qu’à de nouvelles cultures, méthodes de travail et structures d’équipe.
  • Être tourné vers l’apprentissage : Voir en toute circonstance une opportunité d’apprentissage et distiller ses connaissances issues de ses propres expériences. Rester humble et ouvert face à l’expérience des autres et, en particulier, apprendre de leurs différences. Poser des questions perspicaces et critiques.

Diriger les autres

  • Encourager l’esprit de communauté : Avoir une écoute active. Faire preuve d’empathie et d’humilité envers les autres, en particulier dans le cadre d’un environnement professionnel en lien avec les différences et d’autres cultures. Partager de façon enthousiaste ses connaissances et son expérience, et apprendre des connaissances et des expériences des autres. Être à l’aise avec le fait, et avoir conscience, de remplir plusieurs fonctions selon les besoins.
  • Communiquer efficacement : Exprime de manière efficace des idées complexes. Être à l’aise avec la communication orale et écrite, notamment avec la prise de parole en public et la rédaction de textes destinés à être lus par un grand nombre de personnes. Faire en sorte de comprendre les besoins des différentes audiences et adapter les messages en conséquence.
  • Donner davantage la voix à ceux directement touchés par la faim et la pauvreté : Accorder de l’importance à l’expérience vécue et à l’expérience acquise. Prioriser les voix et les points de vue des personnes touchées par la faim et la pauvreté. Permettre aux gens de parler pour eux-mêmes chaque fois que possible.

Créer le changement

  • Avoir une vision : S’engager dans la lutte contre la faim et la pauvreté. Garder à l’esprit le but final. Penser et prioriser sur différents horizons temporels (court, moyen et long terme). Percevoir et saisir les opportunités.
  • Penser de manière critique et systématique : Être capable d’analyser les difficultés afin de les résoudre/surmonter. Posséder la connaissance du contenu permettant d’analyser les causes profondes et immédiates, ainsi que les structures de pouvoir pertinentes. Utiliser cette analyse pour évaluer les forces et les limites des différentes approches de création de changement.
  • Donner l’envie aux autres d’agir : Instaurer une vision commune. Comprendre les intérêts personnels, la base de connaissances et les besoins des autres, et adapter l’approche en conséquence. Donner l’exemple.

* Centre contre la faim du Congrès américain

English Version Version en español Version en français